Autour de la lecture
Documentation


Participer à un groupe de lecture exerce l'analyse : pour rendre compte de son avis au groupe, l'on est attentif à ses impressions, à sa manière de lire. D'où l'intérêt de se confronter à des analyses sur l'acte de lire.
C'est aussi choisir de nouveaux livres, découvrir de nouveaux auteurs, du monde entier : on les verra ci-dessous sur des cartes géographiques.
Feuilleter en ligne des livres disponibles gratuitement est possible maintenant...
Lire et boire, lire et manger sont des pratiques fréquemment associées, et dans les romans eux-mêmes, on boit et on mange.
Pour en savoir plus... 

La relation au livre et à la lecture analysée
Des images se jouant de la lecture
Des livres adaptés au cinéma
Des cartes situant les écrivains par pays
Des sites d'auteurs rencontrés
Des livres en accès libre
La nourriture dans les livres (important !)

LA RELATION au livre et à la lecture analysée

- Nous en faisons l'expérience dans notre groupe : "Les romans renforcent l'empathie", Keith Oatley, Cerveau & psycho, n° 51, 2012. Keith Oatley a été professeur de psychologie cognitive, d'abord en Grande-Bretagne, puis à Chicago et à Toronto.
"Pour mieux comprendre autrui… lisez" : cet article de Florence Rosier (Le Monde, 19 juillet 2016) se réfère aux recherches de Keith Oatley. Voir également "Ce que lire fait au cerveau", de Florence Noiville (Le Monde des livres, 16 décembre 2015) ou "Le livre, ce remède souverain", de Violaine Morin (Le Monde des livres, 16 décembre 2015).

- Nous aimons ce que les écrivains disent de la lecture... : quelques exemples, qui nous aident aussi à mieux savoir ce qu'est "un livre pour le groupe lecture"...
Et de surcroît, Virginia Woolf répond à la question "Comment devrait-on lire un livre ?"

- "Les mauvais auteurs" : dans L'art de lire, Émile Faguet, en 1912 invite à lire des mauvais livres pour mieux apprécier les bons : salutaire !

- "J'aime, j'aime pas ou cent façons d'être plutôt beaucoup pas très nuancée", Claire Boniface, Argos, dossier "Goûts et dégoûts des lecteurs", n° 34, mars 2004 (des types d'avis sur un livre). Repris partiellement dans Français, tome 1, Maryvonne Dhers et al., Hatier concours, 2008.

- Une version adaptée des jugements ci-dessus à l'emporte-pièce sur un livre, pour la critique de la littérature jeunesse : "Génial, je déteste ! ou comment la notice choit", Claire Boniface, La Revue des livres pour enfants, dossier "40 bougies pour La Joie par les livres", n° 224, septembre 2005.

- "Comment parler des livres qu'on a lus ?" : une tentative pour catégoriser nos réactions dans le groupe...

- Speed-reading et binge-reading : "Pour tout savoir sur les pratiques de l’excès, dont celles qui concernent la lecture".

DES IMAGES se jouant de la lecture

- Plonk & Replonk sont inspirés par la lecture :
=> sous le microscope avec "Docteur en lettres, inoculant le virus de la lecture à un cobaye"
=> en soulignant les risques pour ceux qui ne pratiquent pas la lecture : "Coccinelles mutantes et illettrées s'apprêtant à dévorer une jeune fille"
=> avec un bovarysme kitschissime dans "Les bains lacrymaux de Baden-Blumen : très en vogue au XIXe siècle, les cures de romans à l'eau de rose"
=> avec une mise en valeur du rôle de la ponctuation : "Parfois une virgule mal placée peut semer le doute"
=> et un soin pour les espèces en voie de disparition, comme ce couple de libraires
=> sans oublier l'ouverture de nouveaux tronçons de lecture rapides sur les autoroutes : "Les voies de la culture : mise en service du roman de Marcel Proust"
=>pour presque finir, découvrons "L'inventeur du mot de la fin"

- Ne quittons pas cette veine créative avec la poste australienne qui nous invite à réhabiliter l'envoi de lettres ("Si vous voulez vraiment toucher quelqu’un, envoyez-lui une lettre"), avec une troublante image accompagnant ce conseil...

DES CARTES situant les écrivains par pays

Pour se répérer visuellement dans nos choix de livre, des CARTES géniales ont été réalisés par des libraires de chez Joseph Gibert, avec les noms des différents auteurs traduits, indiqués sur les cartes des différentes régions du monde (2016) :
- l'Asie : Bangladesh-Chine-Corée du Sud-Inde-Japon-Malaisie-Vietnam
- le Moyen Orient et l'Afrique : Afrique du Sud-Egypte-Iran-Israël-Liban-Libéria-Maroc-Palestine-Somalie-Syrie-Turquie
- le monde hispanophone et lusophone : Argentine-Brésil-Chili-Colombie-Cuba-Espagne-Guatemala-Honduras-Mexique-Pérou-Portugal-Uruguay
- l'Europe du Nord et de l'Est : Danemark-Estonie-Finlande-Grèce-Hongrie-Islande-Norvège-Pays-Bas-Pologne-République tchèque-Roumanie-Serbie-Slovénie-Suède, Russie-Ukraine, Allemagne-Autriche-Suisse et Italie.
Et un grand merci au libraire qui les a partagées...

DES LIVRES adaptés au cinéma

Les adaptations littéraires sont nombreuses.

En guise de repères
Six catégories sont distinguées et développées avec des exemples par Jean-Luc Lacuve :
- L'adaptation analogie : elle utilise le roman seulement en tant que point de départ.
- L'adaptation romanesque : elle se sert de l'œuvre littéraire comme un réservoir de personnages et de situations qu'il importe de valoriser.
- L'adaptation condensation : elle coupe des passages du roman, condense plusieurs passages et un seul, n'invente rien et sauvegarde toujours les passages les plus célèbres.
- L'adaptation transposition : elle tente de rester au plus près de l'œuvre originale.
- L'adaptation commentaire : elle modifie le roman soit dans les détails en soulignant certains éléments soit en modifiant même sa structure générale.
- L'adaptation littéraire : elle fait entendre ou voir le texte pour rendre sensible le projet esthétique de l'écrivain.

Des livres 
- Le Cinéma de la Littérature, dir. Jean Cléder et Frank Wagner, éd. Cécile Defaut, Nantes, 2017
- Analyser une adaptation : du texte à l'écran, Jean Cléder et Laurent Julier, Flammarion, coll. "Champs", 2017
- L'adaptation littéraire au cinéma, Francis Vanoye, Armand Colin, 2011
- 100 films du roman à l'écran, préface de Henri Mitterand, avec 100 analyses de différents auteurs, CNDP et Nouveau monde éditions, 2011.
- Cinéma et Littérature-Le grand jeu, deux tomes, Jean-Louis Leutrat, De l'incidence éditeur, 2010
- L’adaptation cinématographique des textes littéraires : théories et lectures, Michel Serceau, CEFAL, coll. "Grand écran, petit écran, Essais", Liège, 1999
- Pourquoi aime-t-on un film ? Quand les sciences cognitives discutent des goûts et des couleurs, Alessandro Pignocchi, Odile Jacob, 2015 : ce livre ne traite pas d'adaptation de livres, mais aide à se poser la question "Pourquoi aime-t-on un livre ?...

Des articles
- "L’adaptation littéraire au cinéma : les liaisons dangereuses", Lionel Lacour, Médiat-Université de Grenoble, Jeudi du livre du 6 octobre 2016
- "Cinéma et littérature", Jean-Luc Lacuve, www.cineclubdecaen.com, 10 octobre 2015
- "Le cinéma est plus autoritaire que la littérature. Entretien avec Amos Gitaï", par Marie-Pierre Ulloa , La Vie des idées, 1er mai 2015
- "Du livre au film" (dossier Littérature & Cinéma), Daniel Laroche, Le Carnet et les Instants, Bruxelles, n° 185, février-mars 2015
- "L'adaptation littéraire au cinéma : une vie des œuvres", Renaud Ferreira de Oliveira, conférence au CIEP, 21 septembre 2013
- Charlotte Pudlowski, "Et si Cannes devenait un Festival de littérature ?", Slate, 21 mai 2013
- Marianne Payot, "Littérature au cinéma : le bon filon ?", Lire, 11 mai 2010
- Nicole Vulser, "Les maisons d’édition passent à l’offensive pour les adaptations littéraires à l’écran", Le Monde, 13 septembre 2008
- CinémAction, Le Victor Hugo des cinéastes, Corlet Editeur, n°119, 2006 : numéro consacré aux adaptations, dir. Mireille Gamel et Michel Serceau
- L'adaptation cinématographique, Jean Cléder, Fabula, 13 juin 2004
- "L’adaptation de la littérature au cinéma", Alain Morency, Horizons philosophiques, vol. 1, n° 2, 1991

QUELQUES SITES D'AUTEURS QUI NOUS ONT RENDU VISITE

- Le site d'une auteure qui est venue nous voir sans nous connaître, pour Des phrases courtes ma chérie, Pierrette Fleutiaux : http://www.pierrettefleutiaux.com/
- Même audace, lorsque nous avions programmé Atelier 62, de la part de Martine Sonnet : http://www.martinesonnet.fr
- Nicolas Cauchy, avant de publier son premier roman qui suivait des ouvrages pour la jeunesse, a participé à Voix au chapitre, mais n'est plus venu pour raison de chat - il est allergique : http://www.nicolascauchy.fr/
- Marc Villard, dont nous avions lu plusieurs polars pour sa venue : https://www.marcvillard.net/
- Luisa Futuransky, argentine, qu'avait fait venir Fernando Carvallo, participant péruvien au groupe : http://lfutoransky.org/ ; nous avions lu Julia.
- Marie Darrieussecq : http://darrieussecq.arizona.edu/fr/propos-de. Ce site consacré à cette écrivaine n'est pas réalisé par l'auteure, mais par l'Université d'Arizona.

DES LIVRES EN ACCÈS LIBRE : à télécharger gratuitement

- Des classiques sur Gallica, la base des documents numérisés de la BNF
-
Wikisource, émanation de la Wikimedia Foundation
- La bibliothèque électronique du Québec
- Le site Ebooks Libres et Gratuits
- Des pièces de théâtre gratuites
- Le site archives.org

LA NOURRITURE et les livres

Nous mangeons et buvons dans notre groupe, non sans rapport avec le livre lu... Dans les romans eux-mêmes, l'on boit et l'on mange :

- Plats fictifs : les repas les plus célèbres de la littérature illustrés est un livre génial qui comporte des extraits de romans célèbres, avec la photo du plat décrit (Fictitious Dishes: an album of Literature's Most Memorable Meals, Dinah Fried, Harper Design, New York, 2014, pas encore traduit) ; en voici quelques-uns (photo du repas et texte de Proust, Kafka, Melville, Fitzgerald, Lewis Carroll, Kerouac, Dickens...)

- Dans le domaine culinaire et littéraire, Françoise Vanhemelryck évoque les repas chez Zola, Maupassant, Flaubert, Colette, Proust, Duras, Sarraute, etc. dans son article "Agapes littéraires" (Vereniging van Leuvense Romanisten, Louvain, juin 2003)

- Gourmets et gourmands : ou l'art de faire bonne chère dans la littérature. 27 textes à découvrir et à savourer, 27 auteurs à déguster, dir. Christine Féret-Fleury, Gallimard jeunesse, coll. "Les Thématiques", série Littérature, 1996 : de Pétrone à Rabelais, de Karen Blixen à Italo Svevo.

 

Nous écrire
Accueil | Membres | Calendrier | Nos avis | Rencontres | Sorties | Liens