Jules Verne
Une Fantaisie du Docteur Ox

folio



Muriel
Très amusant, beaucoup d’humour ; ça m’a fait penser à un fait divers, cet homme soigné pour une maladie de Parkinson dont le traitement l’avait rendu accro au sexe et au jeu. Digression sur les changements de comportements sous drogues diverses... Dans ce monde de lenteur il n’y a pas de créateur car ils sont tous avachis.

Monique
J’ai été marquée jeune par Michel Strogoff, mais c’est tout. J’étais contente de lire Jules Verne, je ne m’attendais pas à ce genre d’humour. Le racisme à l’égard des Flamands est un peu lourd peut-être comme quand on se raconte des blagues belges. Il y a des accélérations, je ne me suis jamais ennuyée ; c’est vraiment une fantaisie.

Rozenn
Je me suis bien amusée, c’est léger. J’ai lu plein de Jules Verne qui étaient à mes frères, en général un peu long et didactique. Celui-ci est agréable à lire.

Claire
Je n’ai qu’un mot : délicieux.

Françoise
Mon Jules Verne préféré c’était L’Ile mystérieuse que j’ai lu jeune, dans la Bibliothèque Verte (de mon frère moi aussi). Pour celui-ci je me suis un peu ennuyée, l’humour est sympa, mais au bout d’un moment ça m’a lassée. Et puis j’ai regretté le déséquilibre entre ce qui concerne Quiquendonne et ses habitants, et le docteur Ox et son assistant Ygène (ox-ygène, ah, ah, ah !) qui apparaissent très peu finalement, ç’aurait pu être un bon polar, mais malheureusement on comprend très vite l’intrigue !

Jacqueline
J’ai eu du mal à le trouver. C’est sympa, un peu lourd sur les Belges, la même mauvaise qualité d’humour. J’ai retrouvé la distance de Jules Verne, sa façon de prendre le lecteur à partie, et il y a toujours le désir d’instruire comme dans Voyage au centre de la terre où j’ai beaucoup appris sur l’Islande. Ça m’a fait plaisir de retrouver Jules Verne pour ce Noël du groupe lecture.

Annick A.
Je me suis bien amusée au début, avec la lenteur ; c’est très bien écrit. A l’Opéra, ça devient grosse farce. Puis ça redevient lent, c’est bien, c’est plaisant. Un peu caricatural mais j’ai aimé l’outrance du côté de la lenteur. Je ne me souviens pas d’avoir lu d’autres Jules Verne.

Manuel
Ça m’a beaucoup amusé. Concernant les histoires belges, cette image du Belge lent m’a étonné ; ici c’est plutôt les Suisses qu’on qualifie de lents. J’ai aimé toutes les scènes, mais c’est un peu trop court, un peu trop trop. C’est la première fois que je lis un Jules Verne, qu’on dit visionnaire.


Nous écrire
Accueil | Membres | Calendrier | Nos avis | Rencontres | Sorties | Liens

Il ne se passe jamais rien à Quiquendone, petit village des Flandres, jusqu'à l'arrivée d'un étrange savant, le docteur Ox.