Edgar Allan Poe
Histoires extraordinaires
(dans la traduction de Charles Baudelaire)

Gallimard

Cette soirée de Noël, avec chat noir (mais à pattes blanches) se passe dans le plus grand désordre chocolaté.

Annick, munie de belles éditions pour la jeunesse empruntées à la BNF, évoque les premières histoires fantastiques qu’elle a lues, celles d’Edgar Poe.

Claire, toujours demeurée, n’avait pas vu qu’il y avait du fantastique.

L’histoire du pendule a marqué Annick (l’image abominable circule entre les toasts de foie gras).

Monique conte, à la veillée (d’ailleurs il y a un feu) « Le chat noir », puis « Le manuscrit trouvé dans une bouteille » : toutes écoutent à ses pieds.

Quant à elle, Brigitte dit qu’elle s’est barbée, « La Rue Morgue » et compagnie, non merci.

Annick admet que les histoires policières sont un peu dépassées, et ont leur équivalent au 19e s, Robinson, etc.

Françoise O trouve certaines nouvelles formidables, « Morella » par exemple. « La Rue Morgue », elle a tout de suite compris, véritable Sherlock Holmes en jupons, que c’était un singe.

Moi non, dit Claire...

Françoise O a moins aimé « Le lettre volée », mais « Le scarabée » lui a bien plu, car on se centre sur un scarabée, alors que si c’était un caillou ce serait du pareil au même.

Annick est d’accord, « Le scarabée », c’est moins ennuyeux.

Non, s’écrie n’en pouvant plus Françoise D, c’est aussi ennuyeux que le reste !

Poursuivant sa méditation, Françoise O dit que cela lui a donné envie de relire Baudelaire dont elle récite quelques vers... Le cavalier est formidable, ajoute-t-elle. Et le maelstrom ! c’est prodigieux, cela lui a rappelé La Tour d’amour.

Brigitte et Françoise D protestent : c’est ennuyeux !

Monique essaie de reprendre des habitudes en disant qu’elle « ouvre aux trois quarts », que c’est daté, mais que l’auteur a inventé un genre.

Jacqueline a remarqué que c’est mélangé, car c’était publié dans les journaux.

Annick aime moins les detective stories, aime quand ça dérape.

Jacqueline a proposé ce livre car elle avait gardé des impressions très fortes.

Brigitte préfère Maupassant.

Françoise D n’aiment pas Maupassant non plus...

 


Nous écrire
Accueil | Membres | Calendrier | Nos avis | Rencontres | Sorties | Liens